Felicity Atcock, tome 5 : Les anges battent la campagne, Sophie Jomain

Les anges battent la campagneAuteur : Sophie Jomain

Editions : J’ai lu

Genre : Fantastique, humoristique

Pages : 281

Prix : 6,90 €

Date de parution : 22 février 2017

Public : Adulte

 

Résumé

La plupart des gens ont une famille bien comme il faut. Moi, non. Mon fils a des super pouvoirs, ma tante est un vampire, et mon père est gardé prisonnier en enfer. Si j’avais eu le caractère de ma mère, je serais restée bien tranquille chez moi, mais manque de bol, je suis le portrait craché de mon géniteur. C’est pourquoi je vais aller le chercher au sous-sol, serrer la pince à Satan et lui faire faux bond dans la foulée. Avec un peu de chance, je m’en sortirai indemne. Enfin… presque.

Ce que j'en ai pensé...
Moi : Noooon !! Mais… nooon !  Ce n’est pas possible ! 
C’est un cauchemar, je vais me réveiller et vite ! 
Maurice : Je crois qu’il y a un petit problème avec l’entre-deux… 
Stella : Encore ?! Une petite dispute de rien du tout… ça va se régler. 
Alfred : Pas cette fois, j’en ai bien peur… c’est grave. 

Fichues bestioles infernales, fichues volailles angéliques, fichus princes des ténèbres et fichus grands manitous ! Je vais passer l’essentiel de cette chronique à insulter toutes les créatures surnaturelles, autant vous prévenir ! 

Ce tome-là m’a fait marcher sur la caboche, et dès le début. En termes de suspense, situations rocambolesques et j’en passe, on se retrouve avec un cocktail explosif digne du feu de l’enfer… Une question que je me pose : Pourquoi Sophie Jomain a décidé de jouer avec nos nerfs ? Enfin, surtout avec les miens ! 

Mazette, j’ai cru mourir un nombre incalculable de fois ! Ma pauvre Felicity en voit encore de toutes les couleurs… Mon héroïne préférée de tous les temps doit faire preuve de sang-froid et de tout le self-control dont elle est capable, non pas sans déraper une fois ou deux. 

Accompagnée de Stanislas Gallagher, vous savez à quel point j’adore ce type autant que je le hais. Mon entremets reste égal à lui-même, misère de misère entre-deux ! Arrogant, imbu de sa personne et totalement irrésistible ! Mon envie de lui arracher les mirettes est revenue en même temps que celle de… En fait, vous voyez le tableau. 

La fin m’a juste déchiré le palpitant, piétiné et brisé en mille et un morceaux. Si je m’attendais à ça ! Comment  a-t-elle osée ! Et devinez qui a encore fait sa madeleine ? Oui, c’est bibi ! Je reste totalement sous le choc, à la limite de la crise de nerf ! 

Bon. Trêve de plaisanterie, un tome encore une fois haut en couleur qui remplit parfaitement le contrat. Sophie Jomain a vraiment un talent infini pour nous faire aimer et détester ses personnages ! Sans surprise, c’est un coup de cœur et je suis impatiente (le mot n’est pas exact) de découvrir la suite et fin de cette saga. Je n’en oublie pas le petit pincement au palpitant de quitter cet univers ô combien magique et fantastique. 

Je me console en me disant : « Il reste encore un tome ! »

Sans titre 1

– Nul ne renaît de ses cendres, ai-je répété. Le temps passera…

Non ! Je n’abandonnerai pas !

Je me suis levée d’un bond, exultant de colère, et j’ai levé le doigt au plafond.

– Je veux que vous descendiez, vous m’entendez ? Après tout ce par quoi je suis passée, par Votre faute, vous me devez bien ça ! Descendez !

Pas de réponde évidemment.

– Descendez si vous êtes un homme !

Toujours rien. J’étais hors de moi.

– Les anges voient rouge espèce de lâche ! Lavette ! Dégonflé ! Jean-fesse !

J’en connaissais encore un rayon, j’aurais pu y passer le reste de la nuit, mais j’ai été coupée net pas la sonnette.

Je me suis arrêtée de respirer.

5-etoiles

One thought on “Felicity Atcock, tome 5 : Les anges battent la campagne, Sophie Jomain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *