Off-Campus, tome 3 : The Score, Elle Kennedy

03 - Off-campus, tome 3 - The ScoreAuteur : Elle Kennedy

Editions : Hugo Roman

Genre : New Romance

Pages : 424

Prix : 17,00 €

Date de parution : 03 novembre 2016

Public : Adulte

 

Résumé

« Allie Hayes est en mode crise. Elle n’a toujours pas la moindre idée de ce qu’elle va faire après avoir obtenu son diplôme, pourtant la date fatidique approche à grands pas. Et comme si cela ne suffisait pas, elle tente de se remettre d’une rupture qui lui a brisé le coeur. Ce qui est certain, c’est que la solution à ses problèmes ne passe pas par une histoire sauvage avec la star de hockey Dean Di Laurentis ! Et pourtant, il est tellement difficile de lui résister. Mais Allie a décidé que même si son avenir est incertain, une seule chose est sûre, elle ne sera pas le prochain coup d’un soir du hockeyeur. 

Il va falloir qu’il en fasse un peu plus que d’habitude pour la faire céder.

Dean obtient toujours ce qu’il veut. Des filles, des bonnes notes, des filles, la gloire, des filles… C’est un homme à femmes, et il n’a jamais rencontré une fille qui reste insensible à son charme. Jusqu’à Allie. En une nuit, la blonde fougueuse a fait basculer son petit monde. Et elle lui dit qu’elle veut être son amie ! Non. C’est lui qui décide du déroulement des choses et il n’est pas prêt à bousculer sa façon de vivre. Cette fille-là va faire tourner la tête du volage Dean, au point qu’il se demande s’il n’est pas temps d’arrêter d’enchaîner les amourettes pour se jeter dans le grand amour. »

Ce que j'en ai pensé...

Stella : Qu’est-ce que tu fais, ma chérie ?
Moi : Des exercices de musculation.
Stella : Ah ! Et, je peux savoir, pourquoi ?
Moi : Ben pour le hockey…
Les trois en chœur : Le… Quoi ?
Maurice : Hors de question, ma petite ! Bon sang, pourquoi le hockey ?
Moi : Dean Heyward Di-Laurentis, pardi !

Ma nouvelle passion : les hockeyeurs et pas n’importe lesquels les hockeyeurs de l’équipe de Briar ! Mister G, Johnny chou d’amour (Logan) et maintenant Dean ou… je ne lui ai pas encore trouvé de surnom digne de lui. (Je cherche, je cherche.) Il ne m’en manque plus qu’un : Tucker ! 

Après la fin ô combien frustrante du deuxième tome deux de Phobos, il me fallait une lecture capable de me faire rire. Je suis donc dirigée vers le tome trois de la saga off-campus et OMG je me suis fait prendre dès les premières pages ! Je ne pouvais m’arrêter de rigoler. Quelle joie de retrouver toute la petite bande même si, un des garçons se fait plus discret… 

Dean Di-Laurentis est un vrai régal pour les mirettes, avec ses émeraudes, ses abdos, sa grande taille et sa… bon, je vais me stopper là dans la description de cet Apollon ! Ok, ce type est un vrai coureur de jupon ! Je n’avais vraiment pas envie de me retrouver dans son citron. Ma première impression du personnage était « Ce type est dégueux ! »  Mais, franchement il est tellement plus que ça ! Il a un cerveau, un vrai et il n’a pas peur de s’en servir. Il a aussi beaucoup d’autres qualités qui en font un personnage attachant ! Son histoire avec Allie ou Alligator est à mourir de rire. En parlant d’elle… 

Cette petite blondinette en a dans le pantalon si je puis dire, pas la peine de discuter avec elle quand, elle a décidé quelque chose ! Allie n’a pas peur de dire ce qu’elle pense et c’est un trait de caractère que j’aime énormément chez les personnages féminins (Le mode paillasson ça va bien un moment !) Et puis, elle sait remettre à sa place le hockeyeur qui lui paraît arrogant et vaniteux de prime abord. J’ai été vraiment très surprise parce que bien que très différente, j’ai retrouvé un peu de la personnalité d’Hannah (Sa meilleure amie et accessoirement la copine de G)  dans Allie. Notamment son côté grande bouche qui m’a beaucoup fait rire, elle a aussi beaucoup de cœur et j’ai adoré sa façon de prendre soin de son père mais, aussi de Dean.  

Enfin, un coup de cœur de plus pour cette saga que je n’ai pas envie de terminer et vu la fin du tome trois, le dernier promet… du très croustillant ! 

Sans titre 1

— Oooh, regarde-le, G, il est si mignon quand il dort.

— Comme un ange.

— Un ange qui baise tout ce qui bouge.

— Attends, est-ce que les anges baisent ? Et si oui, est-ce que les orgasmes au paradis sont mille fois meilleurs que ceux sur Terre ? Je parie que oui.

— Ben oui, tu crois qu’ils viennent d’où, les arcs-en-ciel? Chaque fois que tu en vois un, c’est qu’un ange vient de jouir.

— Ah… ça semble logique.

J’entrouvre un œil en regardant la porte.

— Je vous entends, vous savez.

— Ah, tant mieux, tu es réveillé, dit Logan.

— Bien sûr que je suis réveillé, je grommelle en me frottant les yeux. Comment je suis censé dormir quand vous parlez des orgasmes des anges au pied de mon lit, bande d’abrutis ?

5-etoiles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *