Nos âmes jumelles : tome 1, Samantha Bailly

02 - Nos Ames JumellesAuteur : Samantha Bailly

Editions : Rageot

Genre : Jeunesse, contemporain 

Pages : 312

Prix : 12,90 €

Date de parution : 27 mai 2015

Public : Young Adult

 

Sans titre 2

« Sonia est la plume, Lou est le crayon.
Ensemble, elles inventent, osent, racontent, décrivent…
Y seraient-elles parvenues l’une sans l’autre ?
De virtuel sur un forum, leur duo peut-il leur faire vivre une amitié réelle ? »

Ce que j'en ai pensé...

J’ai fait cette lecture en commun avec love.readbooks qui m’avait offert ce livre l’année dernier lors d’un swap, et j’ai été plus que ravie de la faire avec elle.   

Nos âmes jumelles raconte une incroyable histoire d’amitié entre deux adolescentes ! Samantha Bailly est une de mes auteures préférées dont j’apprécie la plume et les histoires, et dans ce roman jeunesse elle a su retranscrire parfaitement les émotions et les réactions d’adolescentes. (Que j’aurais pu avoir à l’époque).

Je me suis sentie plus proche de Lou pendant ma lecture puisque c’est elle qui me ressemble le plus. Elle est timide, réservée et  manque un peu de confiance en elle.
Sonia quant à elle, plus enjouée, bien dans sa peau, est très très expansive. J’ai passé un très bon moment avec ces deux filles que tout oppose mais, qui sont liées par la même passion. Créer. Créer des histoires, créer leur univers.

J’ai eu beaucoup de petits sourires à certains passages, des passages qui m’ont rappelée ma propre adolescence : les problèmes de garçon, les soirées etc.
Bref, les problèmes qu’une ado normal a quoi !

J’ai tout de même un petit reproche à faire au livre : j’aurais aimé avoir quelques illustrations des dessins de Lou. J’ai beaucoup de mal à les imaginer pour le coup.

De tout le reste, nos âmes jumelles est une lecture fraîche et agréable à lire. La fluidité de la plume de Samantha Bailly est simple mais, elle dégage une vraie originalité.
Je ne vais pas tarder à me jeter sur la suite ! 
Sans titre 1

« Personne ne traverse la vie sans échec, sans chagrin.

Sans instant où l’on se croit incapable de continuer.

Alors une main se tend, aide à se relever.

Et l’on reprend la chasse aux rêves.

Ce fût ta main, Sonia. »

5-etoiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *