Les aventures d’Aliette Renoir, tome 1 : La secte d’Abaddon, Cécilia Correia

Les aventures d'Aliette Renoir - La secte d'AbaddonAuteur : Cécilia Correia

Editions : J’ai lu

Genre : Fantastique

Pages : 378

Prix : 6,90

Date de parution : 11 février 2015

Public : Adulte

 

Sans titre 2

« En arrivant à Paname, les Allemands s’étaient rendu compte qu’une menace plus dangereuse qu’eux sévissait déjà. Alors, en accord avec leurs autorités, ils laissèrent ma famille, les Renoir, continuer leurs petites affaires. Je vais vous dire : cela aurait été plus simple si j’avais dû zigouiller des rongeurs et encore… j’en avais horreur. Bon, je ne vais pas vous mentir plus longtemps, je déteste toutes les bestioles, qu’importe l’espèce animale. Sauf que la plus terrible de toutes, celle que je traquais chaque nuit demeurait mon pire cauchemar. Mais voilà, l’honneur de la famille restait ma priorité. Si bien que même si j’avais le trouillomètre à zéro, je devais quand même braver mes peurs en affrontant mon ennemi juré : le vampire. »

Ce que j'en ai pensé...

Ma première lecture d’Aliette Renoir remonte au mois de juillet 2016:  comme le blog n’était pas encore ouvert, je n’ai pas pu faire ma chronique, donc je profite de cette seconde lecture pour la faire !

Aliette Renoir m’a réconciliée avec les histoires de vampires ! C’est drôle, rafraîchissant  et il faut bien le dire, l’héroïne n’a pas la langue dans sa poche et son vocabulaire fleuri donne des répliques tordantes.

Le petit triangle amoureux qui se développe n’est en rien gênant (d’habitude, je déteste ce genre de cliché !); là, c’est tout le contraire ! Il donne un peu plus de piquant au roman et aux relations entre les personnages.

J’hésite encore si je suis team Lawrence ou team Sytry ! C’est un choix très cornélien: normal, vous les avez vus ces deux-là, de vrais dieux grecs ! Des personnalités totalement différentes: d’un côté, on a un gentleman légèrement polisson  et de l’autre, un Bad boy séducteur qui fait savoir ce qu’il veut. Expliquez-moi comment je peux faire un choix totalement impossible.

Maintenant, parlons du méchant : Abaddon ! Ce type-là m’a fait dresser les cheveux sur la tête.
Primo : Ce n’est pas vraiment une gravure de mode.
Deuxio : C’est un dictateur qui tient tout le monde par les c*
Tertio : Il est complètement fêlé du bocal !

J’ai gardé le meilleur pour la fin en la personne de l’héroïne, Aliette : elle est vraiment trop, malgré sa petite taille (ne lui dites pas que j’ai dit ça, elle ne supporte pas ce mot). Elle en a dans le pantalon ! Euh…façon de parler bien entendu. Elle met toujours le nez où il ne faut pas, ce qui lui vaut de se retrouver dans des situations délicates. Que voulez-vous, on ne peut pas se refaire. Je vous parlais de sa phobie des bestioles qui est un  peu extrême mais, vraiment très drôle !

J’ai adoré redécouvrir les personnages avec qui j’avais passé un agréable moment, ma première lecture a été un coup de cœur et la seconde a fait mouche aussi.

L’auteur avait réussi à me surprendre, parce que je ne m’attendais pas à cette fin et maintenant j’attends avec beaucoup, beaucoup d’impatience le tome trois qui est long à venir et enfin avoir la conclusion de cette trilogie originale et absolument remarquable !

Sans titre 1

« J’obéis en ronchonnant et observai Lawrence. Finalement, à choisir entre deux sangsues, je préférais largement les Amerloques. Certes, ils étaient têtus, mais au moins, ils ne cherchaient pas à vous déshabiller. Quoi que, en y repensant bien, Lawrence m’avais dévêtue, sans le vouloir… il avait glissé ses mains dans le peignoir, avait caressé ma peau nue et j’avais senti son… Nom de nom ! Il avait eu une de ces…
— Nom de famille ?
— Trique ! Oh ! J’avais pensé tout haut ? Je posai mes mains sur mes joues enfin de m’assurer que je n’étais pas en train de rougir – ce qui n’était vraisemblablement pas le cas. Rassurée, j’examinai mon interlocuteur en espérant qu’il n’avait rien saisi de « l’affaire en question ».
Les yeux de Sytry étaient grands ouverts, tandis que Lawrence gloussait fortement, comme un dindon à qui on aurait enlevé toutes les plumes du croupion. Oups !
— De… de la Trique, marmonnai-je, les syllabes coincées dans le gosier. »

5-etoiles

2 thoughts on “Les aventures d’Aliette Renoir, tome 1 : La secte d’Abaddon, Cécilia Correia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *