Charley Davidson, tome 4 : Quatrième tombe au fond, Darynda Jones

03 - Charley Davidson - Tome 4 - Quatrième tombe au fondAuteur : Darynda Jones

Editions : Milady

Genre : Bit-lit

Pages : 427

Prix : 8,20 €

Date de parution : 12 juillet 2013

Public : Adulte

 

Sans titre 2

« VOUS SAVEZ, CES MAUVAISES CHOSES QUI ARRIVENT AUX GENS BIEN ? C’EST MOI.

Être Faucheuse, c’est glauque. Et détective privée, dangereux. ON peut dire que je cumule. C’est pour ça que j’ai décidé de prendre un peu de temps pour moi. Rien de tel que passer quelques commandes au télé-achat pour reprendre du poil de la bête. Je ne comprends pas pourquoi Cookie en fait tout un plat ! Ce n’est pas comme si on manquait d’argent : Reyes Farrow, le très chaud fils de Satan, m’en doit plein. Cela dit, pour lui demander de régler sa dette, il faudrait que je sorte de chez moi… Mais avec un pyromane qui met le feu, littéralement, à Albuquerque, et cette femme qui a besoin de mes services parce qu’on cherche à l’assassiner, je préférerais rester en pyjama. »

19

Ce que j'en ai pensé...

Je n’ai plus besoin de vous présenter Charley Davidson, cette saga que j’aime d’amour. Si vous voulez mes avis sur les tomes précédents, cliquez-ici et ici. Je vais faire tout mon possible pour ne pas vous spoiler certains éléments. Mais ça risque d’être dur étant donné que c’est un tome 4.

La fin du tome 3 était explosive, vraiment explosive et m’a laissée sur les fesses. Il y a eu beaucoup de révélations et de choses en suspens. J’ai donc lutté de toutes mes forces pour ne pas me jeter sur le tome 4 et j’ai réussi !! Jusqu’à ce que l’envie de connaître la suite devienne plus forte que tout, donc j’ai craqué.

Deux mois se sont écoulés depuis les événements du tome 3, on retrouve notre Charley au trente-sixième dessous mais toujours avec un humour débordant. Elle n’a pas le temps de se remettre de ses émotions qu’une nouvelle enquête lui tombe dessus. Et ne parlons pas des démons qui sont de plus en plus déterminés à lui faire la peau.

Reyes et notre héroïne passent enfin à la vitesse supérieure pour mon plus grand plaisir, il était temps qu’ils se décident ces deux-là. Depuis le temps qu’ils jouent au chat et à la souris (trois tomes!!) Leurs prises de bec sont toujours autant à mourir de rire et je ne m’en lasserai jamais.

Bon maintenant voyons le cas de Garrett Swopes, oui parce que j’aime ce type d’amour, il est beau, il a un humour de m* et il est courageux pour un simple humain. Mais, il était où dans ce tome hein ? La fin du tome 3 n’a pas été facile pour lui, je veux bien le reconnaître, mais ce n’est pas une raison pour prendre la poudre d’escampette. Nom d’une pipe ! Deux apparitions seulement dans tout le roman, JE N’AI PAS EU MA DOSE ! J’espère qu’il va vite se ressaisir et revenir au pas de course !

On retrouve aussi la petite troupe de Charley, Cookie, l’oncle Bob etc… C’est toujours un plaisir de les retrouver.

Le mot de la fin : une très très bonne lecture qui se termine encore une fois en beauté ! Chaque tome de cette saga est un vrai bijou. Que je recommande à 100%.

Sans titre 1

« Trente minutes plus tard, Reyes ouvrit la porte de la salle de bains. Il ne portait qu’un jean et avait une serviette posée sur les épaules. Et mince, quelles belles épaules c’étaient. Du ruban adhésif neuf avait remplacé l’usagé et entourait son abdomen, mais ses vieilles blessures étaient toujours visibles. Elles guérissaient certes rapidement, mais elles avaient laissé des rayures
d’un violet foncé sur son torse, ses épaules et un côté de sa nuque. Il attrapa les coins de la serviette et se frotta la tête, puis s’appuya contre le cadre de la porte.
— Comment se passe cette thérapie ?
Je n’arrivais pas à détourner le regard. Lorsque j’y parvins enfin, je remarquai qu’il examinait à nouveau les boîtes.
— Oh, répondis-je en me versant une nouvelle tasse de café et en me rapprochant de lui. Gemma veut que quelqu’un enlève une boîte tous les jours jusqu’à ce que je sois capable de le faire moi-même. C’est ridicule. Elle dit que ça va m’aider à guérir.
Il me vola ma tasse, prit une gorgée, et me la rendit.
— Elle a raison. »

5-etoiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *