Maybe Someday, Colleen Hoover

maybe-someday Auteur : Colleen Hoover

 Éditions : Hugo Roman

 Genre : Romance

 Pages : 374

 Prix : 17€

 Date de parution : 7 Mai 2015

 Public : Tout public

 

Sans titre 2

« Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bel avenir et un superbe appart’ en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu’elle a le dos tourné. Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyens, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le coeur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney. Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent pas jamais trahir le cœur… »

Ce que j'en ai pensé...

Comment je pourrais commencer ? Ah oui, par un mot : Waouh !! Voilà comment je décrirais ce roman. Je l’ai fini, il y a seulement quelques jours et je n’arrive pas à me le sortir de la tête. C’était mon premier Colleen Hoover et certainement pas le dernier !

Tout on long de ma lecture j’ai eu plusieurs éclats de rire surtout à une scène où j’ai mis au moins dix minutes à m’en remettre tellement j’ai ri. Des yeux en l’air avec des commentaires du genre : Pas possible, bouge-toi les fesses ma grande ou encore pitié pas ça et j‘ai eu aussi beaucoup, beaucoup sourires niais (merci Ridge) !

Les chansons sont toutes à tomber ! La bande originale du livre composé par Griffin Peterson est une véritable pure merveille et colle parfaitement avec l’ambiance du roman. Je ne peux que conseillé d’écouter et de réécouter ces chansons et pourquoi pas les rajouter à votre playlist.

La romance de Ridge et Sydney émouvant, captivante et bourré de pointes d’humours qui font du bien ! Car avec cette petite pépite, j’ai vécu un ascenseur émotionnel.

Le jour de son anniversaire Sydney découvre quelque chose de pas très jojo, son crétin de petit ami la trompe. Déjà dur à encaisser alors imaginez-vous quand c’est avec votre « meilleure amie ». Gros coup dur pour notre Sydney qui se retrouve SDF, sans argent et sous la pluie rien que ça. Mais c’est quelqu’un de fort à bien des égards, qui a du respect pour les autres et je l’admire pour ça. 

Puis, il y a Ridge musicien, mignon comme tout et le cœur sur la main (oh my good, je suis amoureuse) en somme il est… parfait. Il tend la main à cette pauvre fille qui n’a vraiment pas eu de chance dans « cette journée pourrie » comme elle le dit elle-même.

J’ai un profond admiration pour la loyauté de Ridge, il reste fidèle à celle qu’il aime. Même si, son attirance envers Sydney augmente jour après jour. Pourquoi tous les hommes ne sont pas comme ça ?

Un autre personnage que j’ai beaucoup apprécié au cours de ma lecture et c’est Warren qui m’a fait mourir de rire, énervé et fait pousser des jurons. Il peut paraître un peu connard, mais en fait c’est tendre et un grand sentimental et j’aimerais en apprendre plus sur lui parce que je suis qu’il vaut le détour.

Depuis un certain temps, j’ai remarqué dans certains romans un changement dans le style de narration. Une alternance des points de vue des personnages et j’adore. L’histoire me semble plus complète et j’arrive mieux à cerner les personnalités, les sentiments et les réflexions des personnages.

Pour fini, un gros, gros coup de cœur, un livre et une auteur que je recommande à 100 %.

Sans titre 1

« Oh, mon cœur ! Comment soutenir une telle émotion ? Je l’entends parler ! Chacun des mots qui m’entre dans l’oreille suffirait à me mettre à genoux, sans parler de son timbre, de sa parfaite élocution. Mais ce qui me frappe le plus, c’est qu’il choisisse ce moment pour parler pour la première fois depuis quinze ans.

Avant d’achever ce qu’il a à dire, il marque une pause qui me permet de reprendre un peu mon souffle. Sa voix sonne exactement comme je l’avais imaginée après l’avoir entendu rire, avec un timbre un peu plus grave, peut-être, un peu déréglé. Dans un sens, elle me fait penser à une photo légèrement floue. Je comprends ses paroles, je vois ce qu’elles représentent, même si elles ne sont pas nettes…

Là, je tombe amoureuse de sa voix, de cette image confuse qu’il dépeint de ses mots.

De tout son être.

Il prend une inspiration avant de continuer.

– Je veux que tu… entendes ceci. Jamais… je ne… regretterai. »

Chapitre 18 : Syndey et Ridge

5-etoiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *